Réponse à la campagne de presse

 

Vous avez sans doute eu connaissance de la campagne de presse, reprenant des allégations mensongères sur RIGPA et le centre de Lérab Ling. Nous voulons par la présente, vous associer à cette communication afin de vous éclairer sur la situation que connaît notre association et sur sa position au regard de ces pamphlets.

Depuis plusieurs semaines, Rigpa et Sogyal Rinpoché sont victimes d'une campagne de presse relayant la parution d'un livre et des critiques aussi insensées que violentes, auxquelles nous avons répondu en septembre dernier par un communiqué de presse.

Nous sommes profondément choqués et consternés par la façon dont Lérab Ling et notre directeur spirituel, Sogyal Rinpoché, y sont dépeints : elle ne correspond en rien à la réalité et reste méconnaissable pour la grande majorité de nos membres et du public qui nous connaissent et bénéficient de nos activités depuis de nombreuses années.

Ces accusations tombent dans les stéréotypes sensationnalistes qui peuvent facilement tromper les gens. Elles n'ont rien à voir avec notre véritable identité dont des centaines de personnes peuvent facilement attester.

Nous sommes aujourd'hui confrontés à une réelle difficulté : comment répondre à ces fausses accusations autrement qu'en les démentant et en réaffirmant qui nous sommes vraiment ? Comment faire face à cette véritable « chasse aux sorcières » orchestrée par quelques individus et qui ne reflète en rien l'expérience de la grande majorité des personnes qui connaissent réellement Sogyal Rinpoché et le travail de Rigpa ?

Si ce n’est à le répéter avec force : les noms de Rigpa et Sogyal Rinpoché ne peuvent être associés à des abus ou à une quelconque dérive sectaire.

Par ailleurs, les maîtres du bouddhisme tibétain, et notamment Sogyal Rinpoché, ont
pour habitude de ne pas répondre aux attaques dont ils peuvent être l’objet. Cette attitude, qui est inhabituelle en Occident et par conséquent sujette aux malentendus, est enracinée dans la profonde tradition bouddhiste, largement répandue, de l’entraînement de l'esprit à la compassion, appelée lodjong. Le principe de base du lodjong a toujours été : « Tout profit et tout avantage, offre-les à autrui. Toute perte et toute défaite, prends-les à ton compte. »

Cette attitude, très différente du courant de pensée dominant actuel, est cultivée par des hommes et des femmes qui cherchent à développer la compassion à son plus haut niveau, et ainsi à imiter le courage, la bienveillance et le grand cœur des grands saints du passé. Par conséquent, qu’ils soient attaqués, maltraités ou critiqués, quoiqu’il leur advienne, jamais ils ne se découragent ou ne s’abandonnent au ressentiment ou à l’amertume. Par-dessus tout, ils ne répondent jamais aux autres, ne ripostent jamais par la colère ou l’agressivité, mais ne ressentent envers eux qu’un amour chaleureux et de la compassion.

Ce principe est bien représenté par un verset d’un enseignement très populaire du lodjong

Même quand une personne que j’ai aidée,
Ou en laquelle j’ai placé de grands espoirs,
Me traite avec beaucoup d’injustice,
Je la verrai comme un vrai maître spirituel.

Suivant les conseils et les instructions de ses propres maîtres, Rinpoché a toujours gardé dans son cœur cette règle et ce principe fondamentaux du lodjong. Bien sûr, cette approche peut être difficile à comprendre pour de nombreuses personnes de nos jours. Mais face aux fausses accusations et critiques, Rinpoché a toujours dit qu’il n’éprouvait pas le moindre ressentiment, colère ou rancœur et qu’il ne souhaitait pas non plus riposter ou répondre à aucune de ces accusations, aussi étranges, choquantes ou erronées qu’elles puissent être.

☞ Télécharger notre réponse complète incluant le communiqué de presse

Pour voir le programme pour les étudiants
de Rigpa veuillez utiliser votre adresse e-mail
et mot de passe du "Rigpa Care & Admin".